Les Montagnes Nouba

Les habitants de la région Nouba sont connus pour leur caractère patient et tolérant et leur grande tendresse. Ils pratiquent la musique, le chant, la danse et la sculptures sur bois.
Les Noubas vivent au pied des montagnes Nouba du Soudan central qui marquent la frontière Sud du désert et la limite Nord des régions fertiles irriguées par le Nil. Le peuple Nouba comprend plus de 50 tribus qui se partagent le territoire de la province du Kordofan du Sud Soudan.
Il y a autant de dialectes que de tribus Noubas, et de nombreux Noubas parlent aussi l’arabe soudanais, langue officielle du Soudan.

La religion prédominante dans la population Nouba est l’Islam, avec des influences animistes et chrétiennes au Sud.

Les villages Nouba consistent en une série de petites unités familiales regroupant plusieurs maisons. On les trouve dans les vallées basses ouvrant sur des plaines, zones où il est relativement aisé de trouver de l’eau.
Les Noubas sont traditionnellement fermiers et bergers. Ils élèvent vaches, chèvres, poulets et ânes et plantent près des habitations les légumes dont la culture est la plus exigeante tels que oignons, poivrons, pois. D’autres champs plus éloignés du village sont réservés à la culture du millet blanc (sorgho), des arachides et autres céréales.
Les tribus Nouba ont une culture très riche, comme le montrent les très beaux livres de Leni Riefenstahl (Les derniers des Noubas). Ils ont une passion pour la compétition sportive en général, et pour la lutte traditionnelle en particulier. Les champions de chaque village luttent contre les jeunes gens des villages voisins, ceci autant pour la fierté de leur communauté que pour leur succès personnel. La pratique de la lutte, les peintures traditionnelles compliquées dont les lutteurs ornent leurs corps reflètent l’importance de la force et de la beauté  dans la croyance Nouba.
Les tribus Nouba ont été victimes des pires atrocités au cours de la guerre civile au Soudan. Cette guerre qui dura 20 ans vient seulement de s’achever. Très peu couvert par les médias, ce conflit a fait plus de 2 million de victimes, de nombreux réfugiés et a  laissé une « génération perdue » sans éducation ni future.
La Fondation Mende Nazer est dédiée à la volonté d’apporter éducation et espoir dans la région des montagnes Noubas. Vos dons peuvent offrir aux habitants de ces régions une chance de retrouver leur dignité et de croire à nouveau à l’avenir. Ils constitueront un investissement qui dure. Le moment est venu d’agir.

 

Mende est née dans la tribu Karko des montagnes Nouba du Soudan. Ella a vécu une enfance idyllique au sein de sa famille dans un village rural, où élevage et agriculture produisaient la subsistance selon une tradition séculaire.

dos