News

Mende in Halifax, 5. Feb 2015

La Fondation Mende Nazer organise un événement unique le 5 février 2015 à Halifax. Dans le cadre de la Semaine du développement international, trois universités d’Halifax accueilleront Mende. Celle-ci racontera son histoire afin de sensibiliser les à l’esclavage moderne. Cet événement aura lieu à l’Université Mount Saint Vincent, à la salle multidisciplinaire du « Rosaria Student Centre ». Les présentations débuteront  à 14h30. Par la suite,  à 16h, il y a aura une représentation du film « I Am Slave », inspiré de la vie de Mende et qui a été produit par la BBC.

Fund Raising Dinner

Venez rencontrer Mende Nazer lors d’un souper-bénéfice qui se tiendra au Maritime Museum of the Atlantic, qui se transformera pour l’occasion en restaurant « pop-up », et où le chef de formation classique Allan McPherson (propriétaire du service de traiteur PICNIC) vous éblouira par ses talents culinaires. La réception débutera à 19h et sera suivie d’un souper 3 services à 19h30. Le coût est de 125 $ par personne, et tous les profits iront à la Fondation Mende Nazer.

Générosité au Forum Economique Suisse

Le Forum Economique Suisse promeut les idées entrepreneuriales et crée un lien entre le monde de l’entreprise, la politique et les sciences.
Le SEF a également invité des humanitaires, dont Mende qui a pu partagé ses expériences et ses ambitions au cours d’une intervention en Juin 2014.
La générosité qui lui a été témoignée fut extraordinaire, des centaines de participants témoignant leur empathie envers Mende et la Fondation. La Fondation a également reçu plus de 30 000 Euros de donation.

Bon Mende

Nous continuons à garder la patrie de Mende dans nos pensées et nos prières.Les attaques dans la région se poursuivent .Les groupes militaires et des forces armées pillent et brûlent les villages, des membres des tribus ont été tués.Beaucoup d'innocents ont été assassinés et les rescapés se cachent dans des grottes, ils souffrent de maladies et de la faim .Les survivants se sont partis vers les montagnes, les OGN et autres organisations caritatives ne savent pas quand ils pourront retourner dans les montagnes de Nuba.La situation est critique et c'est pourquoi nous restons engagés envers le

Pages

dos